Un Réveil ou le Royaume de Dieu?

Beaucoup prient et croient à un réveil proche ou même à une nouvelle réforme, et s’attendent à de grandes choses.
Mais je crois qu’il y a quelque chose de plus profond qui est déjà là. Comme nous nous attendons à quelque chose de semblable aux mouvements de l’Esprit passés, nous ne voyons pas ce qui est, simplement parce que c’est encore discret, en germe, mais néanmoins bien là.

«Les pharisiens demandèrent à Jésus quand viendrait le Royaume de Dieu. Il leur répondit: Le Royaume de Dieu ne vient pas de manière à frapper les regards. On ne dira point: Il est ici, ou: Il est là. Car voici, le royaume de Dieu est au milieu de vous.» Luc 17:20-21.

Je crois que le peuple de Dieu avait perdu de vue la réalité du Royaume en le reléguant dans le futur ou en le confondant plus ou moins avec l’Église. Alors que l’Évangile est la proclamation et la démonstration de la présence du Royaume et l’annonce que Jésus a été intronisé Roi.
Je vois des transformations profondes dans toute l’Église, car la réalité du Royaume est redécouverte. Beaucoup de conceptions traditionnelles fermement ancrées sont en train de tomber et des vérités bibliques occultées ou déformées reviennent en lumière.
Cela ne va pas commencer par des choses éclatantes comme dans les réveils passés, mais il va y avoir une compréhension progressive de toutes les dimensions du Règne de Dieu et de leurs expressions sur la Terre. La mentalité de retraite et de repli qui a amoindri et infecté l’Église depuis plus d’un siècle est en train de s’écrouler et nous redécouvrons un Évangile conquérant qui infiltre tous les domaines de la société humaine, car Jésus EST Seigneur des seigneurs et Roi des rois. C’est une conquête de grâce et d’amour, une conquête s’exprimant le salut multidimensionnel acquis une fois pour toutes par la victoire de Jésus-Christ sur les puissances des ténèbres et de la mort.
Notre responsabilité est d’annoncer la lumière qui a vaincu les ténèbres, d’annoncer la vérité qui libère de tous les mensonges.
La dynamique (la dynamite) du Royaume est redécouverte et elle va changer la face de l’Église et du Monde.

, ,

2 commentaires

Éclairages chrétiens (surtout) et juifs anciens et modernes sur l’homosexualité

[La destruction de] « Sodome et Gomorrhe » par John Martin, 1852 (image en bannière ci-dessus) Il convient d’accompagner cet article de quelques mots d’avertissement. Le but d…

Source: Éclairages chrétiens (surtout) et juifs anciens et modernes sur l’homosexualité

Laisser un commentaire

| YAËL & NINA / EN CHRIST sur WordPress.com

Je vous partage ce nouveau blog, car je trouve intéressant de vous le partager même si ce n’est pas nouveau pour moi.

« Je vais changer la compréhension et l’expression du christianisme en une génération. » Jésus a adressé cette parole à plusieurs personnes au début de ce 21e siècle.

Source: | YAËL & NINA / EN CHRIST sur WordPress.com

Laisser un commentaire

Valeurs eschatologiques fondamentales

1. Je n’adopterai pas une vision de la fin des temps qui redonnerait de l’autorité à un diable rendu impuissant.

2. Je n’accepterai pas une eschatologie qui n’offre pas d’avenir à mes enfants, en créant une manière de voir qui décourage le désir de laisser un héritage.

3. Je ne tolérerai aucune théologie minant en même temps et l’ordre de Jésus de faire des disciples de toutes les nations et le Notre Père qui demande que la volonté de Dieu soit faite sur la terre comme dans le ciel.

4. Je refuserai toute interprétation des Écritures qui détruit tout espoir pour les nations et mine notre mandat de restaurer des villes en ruines.

5. Je n’adopterai pas une eschatologie qui modifie la nature d’un Dieu bon.

6. Je refuse d’embrasser un état d’esprit célébrant les mauvaises nouvelles comme un signe des temps et la condition nécessaire pour le retour de Jésus.

7. Je suis opposé à toute position doctrinale qui repousse les promesses de Dieu dans un temps inatteignable par ma génération et qui m’enlève toute responsabilité de croire en Dieu pour leur réalisation pendant ma vie.

8. Je ne crois pas que les derniers jours sont un temps de jugement ni que Dieu a donné à l’église le droit d’appeler la colère sur les villes pécheresses. Il y a un jour du jugement où c’est Dieu qui jugera l’homme, et non pas nous.

Traduction libre d’un texte de Kris Vallotton trouvé dans 10 Reasons Why the Rapture Must be Left Behind de S. D. Morrison

, ,

Laisser un commentaire

Priez pour l’UDC et pour la Suisse.

En m’apercevant que je me laissais prendre dans le jeu de l’UDC en réagissant négativement à son égard, j’ai pris conscience (du moins, je le crois) que ce parti, à l’origine terrien et centriste (comme son nom l’indique), est devenu un outil idéologique de puissances spirituelles qui cherchent à s’opposer aux desseins de Dieu pour notre pays.
Actuellement, ce parti crée des divisions dans notre pays et il provoque des réactions extrêmes à son égard. En fait, aujourd’hui il engendre de la haine, des divisions, des craintes infondées, toutes choses contraires à l’Esprit de Christ à ses enseignements. Je ne crois pas que c’est sa nature profonde qui s’exprime, mais qu’il est devenu le jouet de puissances qui le dépassent. Si nous réagissons à son égard, nous ne faisons que polariser la situation et nous entrons dans le jeu destructeur de ces puissances spirituelles.
Il me semble nécessaire de prier pour ce parti afin qu’il redevienne ce qu’il était, un représentant des agriculteurs et des indépendants avec un bon sens et une modération terrienne. Qu’il redevienne un parti patriotique, mais délivré des démons du nationalisme.
Il est bon d’aimer son pays et d’en être fier, et d’en faire une terre d’accueil sachant intégrer ceux qui ont besoin de refuge, mais il est destructeur de vouloir le garder égoïstement et jalousement. Beaucoup de ceux qui ont apporté la prospérité en Suisse ont été des accueillis, que ce soit déjà les réfugiés huguenots et plus récemment nombre d’émigrés qui ont trouvé une terre d’accueil pour faire fructifier leurs dons.
Il y a une vieille prophétie de la fin du 19e siècle qui parlait de l’évolution de l’Europe et qui définissait finalement la Suisse et l’Angleterre comme des terres de refuges sur ce continent (malheureusement, je n’arrive pas à remettre la main dessus). Je crois que l’esprit qui est à l’œuvre dans l’UDC s’oppose à la réalisation de ce dessein divin. (Un des signes qui pourrait confirmer l’actualité de cette prophétie pourrait être le Brexit.)

Alors j’appelle mes lecteurs à prier pour la Suisse et pour que l’UDC ne soit plus sous l’influence d’esprits destructeurs et négateurs.

,

Laisser un commentaire

La trouille!

Je suis en train de lire Spirit Wars de Kris Vallotton. Je ne sais pourquoi, mais cela fait déjà plusieurs mois que j’avais chargé un extrait de ce livre sur mon Kindle, mais que je ne l’avais pas consulté. En tout cas, je trouve qu’il parle sur plusieurs points à mon vécu actuel.
Aujourd’hui, j’y ai découvert une gemme que je n’ai de cesse de vous partager.

Trop souvent, pris dans nos traditions évangéliques certains passages nous restent cachés, parce que simplement nous ne les voyons pas.

Timothée a été un homme clé dans la première église, mais il avait un problème d’insécurité, comme le souligne ce texte: «Si Timothée arrive, faites en sorte qu’il soit sans crainte parmi vous, car il travaille comme moi à l’œuvre du Seigneur.» 1 Corinthiens 16:10.
Paul a dû prévenir les Corinthiens d’être rassurants avec Timothée et de ne pas le stresser exagérément.
Le problème de Timothée est également exprimé ici: «C’est pourquoi je t’exhorte à ranimer le don de Dieu que tu as reçu par l’imposition de mes mains. Car ce n’est pas un esprit de crainte que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de sagesse.» 2 Timothée 1:6-7.
L’esprit de crainte ne vient pas de Dieu!
Selon Kris Vallotton, il est bien possible que le conseil de Paul: «Ne continue pas à ne boire que de l’eau; mais fais usage d’un peu de vin, à cause de ton estomac et de tes fréquentes indispositions.» 1 Timothée 5:2, soit également lié à ce problème. Un peu de vin aidait Timothée à se détendre.
C’est très encourageant de découvrir qu’un problème comme la crainte n’est pas rédhibitoire pour un service important.
Timothée pouvait également s’appuyer sur les prophéties reçues pour s’affermir et s’affirmer: «Le commandement que je t’adresse, Timothée, mon enfant, selon les prophéties faites précédemment à ton sujet, c’est que, d’après elles, tu combattes le bon combat, en gardant la foi et une bonne conscience. Cette conscience, quelques-uns l’ont perdue, et ils ont fait naufrage par rapport à la foi.» 1 Timothée 1:18-19.

J’apprécie beaucoup Bethel Redding et ses ministères pour la capacité qu’ils ont de ramener à la surface des vérités bibliques enfouies sous des traditions de lecture. J’encourage chacun à lire leurs livres, si possible en anglais.

Laisser un commentaire

Voilà pourquoi nous pourrions ne pas être dans les “derniers jours” (traduction)

J’aime parler de mon espérance débordante pour un réveil spirituel. Malgré les ténèbres profondes et toute l’agitation, je vois l’Évangile répandre sur toute la terre. La beauté et la magnificence de Jésus transforment littéralement les nations.

Néanmoins, quand je partage des choses similaires, il y en a qui semblent trouver à y redire. Ils ont du mal à accepter mon optimisme sincère.

L’autre jour, je parlais avec un leader bien intentionné qui a commencé à mettre en doute mon point de vue. Il m’a dit, « JD, votre point de vue est absurde. Vous ne remarquez pas à quel point les choses sont terribles ? Vous ne savez pas ce que dit la Bible ? “Qu’il y aura des temps difficiles dans les derniers jours.”(2 Timothée 3:1).

Un autre homme a suggéré que j’étais un “railleur”. Il a dit : “ne savez-vous pas ce que Jude, le demi-frère de Jésus a déclaré : ‘dans les derniers temps des railleurs surgiront qui suivront leurs propres désirs impies’ (Jude 1:18). Si vous ne voyez pas que les choses s’aggravent, vous n’êtes rien de plus qu’un railleur, qui rejette la parole de Dieu.”

Beaucoup soulignent que la Bible prédit des catastrophes et des troubles, alors que nous descendons dans les “derniers jours”. Ils sont convaincus que, selon le grand récit biblique, le cataclysme et la destruction sont imminents. Il semble qu’il ne peut y avoir ni bonté ni espoir dans ces “temps difficiles.”

Ce genre de vision du monde est compréhensible. Une lecture superficielle du Nouveau Testament pourrait certainement suggérer cette réalité perturbante. Toutefois, les choses ne sont pas toujours ce qu’elles semblent être.

L’expression “derniers jours” est sans doute l’une des plus mal comprises de la Bible. Contrairement à l’opinion populaire, elle ne parle pas la fin du monde, mais la fin de l’époque de l ““Ancienne Alliance”.

Plutôt que de faire référence à la destruction de la terre, c’est une représentation des “derniers jours” du Temple, des sacrifices d’animaux, et du sacerdoce lévitique. La plupart des discussions dans des passages tels que 2 Timothée 3:1 et Jude 1:18 parlent de l’agitation et de la volatilité qui ont eu lieu au cours de cette transition tumultueuse. Ce devait être les “derniers jours” d’une époque religieuse — la fin de tout ce qu’ils connaissaient et expérimentaient. Néanmoins, ce fut aussi le début d’une nouvelle ère qui apporte beauté et émerveillement. (Hébreux 6:20-8:13)

Cela peut vous surprendre d’entendre cela, mais l’auteur des Hébreux montre clairement que les “derniers jours” se passaient au premier siècle. Il déclare à son auditoire que la révélation du Messie avait été reçue, “en ces derniers jours” (Hébreux 1:2). En précisant son sujet, il déclare que “Jésus a maintenant reçu un ministère plus important, puisque l’alliance dont il est le médiateur est fondée sur de meilleures promesses” (Hébreux 8:6).

Les expressions “Derniers Jours” ou “Fin des temps” parlent vraiment d’une transition vers l’ordre de la Nouvelle Alliance qui a eu lieu au premier siècle. Ce fut la fin de ce qui était et le début de quelque chose de nouveau !

C’est vraiment de cela. Pour eux c’était les “derniers jours”, pas pour nous.

Cette expression biblique n’a jamais été supposée être utilisée comme une excuse pour faire dévier la bonne nouvelle de l’évangile de Jésus.

2 commentaires