Les fondements douteux de la théologie

Au 2e siècle déjà, des notions étrangères sont venues s’insérer dans la foi chrétienne.
Justin de Naplouse (Justin Martyr) a introduit des conceptions philosophiques platoniciennes dans sa compréhension de la foi. À mon avis, l’une de ses déclarations est le point de départ de toute la théologie.
Il a déclaré que Dieu était « impassible », c’est-à-dire qu’Il ne pouvait pas souffrir. Cela me semble très questionnable d’un point de vue biblique et tout à fait indémontrable
Si Dieu est impassible et que Jésus-Christ a été « passible » (il a souffert la Passion), cela nécessite donc d’expliquer comment Jésus-Christ dans sa divinité a pu souffrir.
Cette simple déclaration sans fondement éprouvé est à la base de tous les développements théologiques des siècles suivants, en particulier ceux liés aux modalités de l’incarnation et de la Trinité.
En remettant en question l’affirmation de Justin, je remets en question toutes les formulations des siècles suivants, y compris celles des grandes Confessions de Foi.
Comme anabaptiste, je considère les Confessions de Foi comme intéressantes et révélatrices d’une compréhension de la foi dans un contexte donné, mais en tout cas pas comme normatives.

,

  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s

%d bloggers like this: