Dimensions du salut

« Que la grâce et la paix vous soient multipliées par la connaissance de Dieu et de Jésus notre Seigneur ! Comme sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété, au moyen de la connaissance de celui qui nous a appelés par sa propre gloire et par sa vertu, lesquelles nous assurent de sa part les plus grandes et les plus précieuses promesses, afin que par elles vous deveniez participants de la nature divine, en fuyant la corruption qui existe dans le monde par la convoitise, » 2 Pierre 1:2-4, LSg.

Trop souvent, on restreint le salut à une assurance sur la vie après la mort, alors que Pierre a écrit que « sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété », ce qui va bien au-delà et qui parle déjà de notre vie sur cette terre.

Paul a dit : « Or, à celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons, à lui soit la gloire dans l’Église et en Jésus-Christ, dans toutes les générations, aux siècles des siècles ! Amen ! » Éphésiens 3:20, 21, LSg.

Il y a donc bien plus pour notre vie que ce que l’on entend généralement. Pour explorer la richesse du salut que Jésus-Christ nous a acquis, une vie terrestre ne suffit pas.

J’aimerais aujourd’hui partager une dimension du salut qui me semble trop souvent méconnue ou mal comprise par beaucoup et qui a été et reste essentielle dans ma relation à Jésus-Christ et dans ma marche spirituelle.

Une vérité spirituelle fondamentale que Dieu a implantée dans ma vie est que, non seulement Jésus-Christ est mort pour nos péchés, mais que nous sommes morts avec Lui. « Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ, c’est en sa mort que nous avons été baptisés ? Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie. » Romains 6:3, 4, LSg. Cette vérité doit s’implanter en nous afin que nous ne vivions plus par nos faiblesses et nos manques, mais par Sa toute-puissance, par la puissance de Son Esprit-Saint. Pour cela le baptême est essentiel.
Je me souviens qu’à plusieurs reprises, comme jeune chrétien, je me sentais confronté à différents problèmes dans ma marche avec Dieu. N’arrivant pas à les surmonter, je prenais du temps pour prier à leur sujet. Chaque fois, la réponse était la même : quand la bonde du baptistère avait été enlevée, ce problème spécifique était parti dans l’écoulement. Il est bon de méditer et de croire ce que les Écritures déclarent à ce sujet pour que cela devienne réalité dans nos vies.

Mais non seulement il y a mort avec Jésus-Christ, mais il y a résurrection avec Lui. Si le baptême d’eau est mort et ensevelissement avec Lui, le baptême d’Esprit est résurrection avec Lui. En vivant et marchant par l’Esprit nous vivons et marchons dans la même puissance qui a ressuscité Jésus-Christ. Cette puissance ne nous est pas donnée pour que nous en jouissions égoïstement, mais pour que la vie de Jésus-Christ s’écoule au travers de nous pour toucher les autres. Par son Esprit, nous sommes la prolongation de son œuvre sur terre.

,

  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s

%d bloggers like this: