J’ai mal à l’Église. Et vous?

Depuis des années, je vis une relation difficile avec les églises, ne m’y sentant bien ni à l’intérieur ni à l’extérieur. Je sais que j’ai besoin des frères et des sœurs pour vivre ma foi et en même temps les églises répondent si mal et si peu à ce besoin. J’ai décidé de ne plus y chercher ce qu’elles ne peuvent offrir, afin de ne pas être déçu. Ce qui ne veut pas dire que je vais cesser de les fréquenter.

Est-ce que ce que nous appelons aujourd’hui église correspond vraiment à ce que la Bible appelle ainsi ? Y découvrons-nous la moindre trace de la forme de nos réunions actuelles ? Il ne me semble pas que Jésus et ses disciples avaient des formes cultuelles particulières en dehors de celle de leur peuple d’Israël. Ils ne devaient sans doute pas faire de « prières libres », puisque les disciples ont dû demander à Jésus de leur montrer comment prier.

Il semble qu’une bonne partie de la vie des communautés se passait dans les maisons et qu’elle était centrée sur la fraction du pain, c’est-à-dire sur des repas, des agapes fraternelles.

Il ne semble pas non plus qu’il y avait une forme unique dans la vie des premières communautés chrétiennes, entre, par exemple, celles de Jérusalem qui continuaient à fréquenter le Temple et à y prier et celles de Rome.

Je sais que plusieurs d’entre mes amis partagent mes difficultés et mes questions et ceci pour des raisons diverses. Je ne désire pas creuser trop dans ma réflexion personnelle, car cela risquerait de fermer plus de portes que d’en ouvrir. Je vous propose plutôt de partager librement vos attentes et vos idées et de découvrir si nous arrivons à des formes alternatives viables et plus conformes aux Écritures et à l’interrogation que le Saint-Esprit met en nous. Je prie ceux qui sont satisfaits du statu quo de ne pas intervenir, car le but n’est pas un débat, mais un partage et une exploration. Si certains vivent déjà des formes nouvelles et s’y épanouissent, merci de nous le partager.

Votre frère Désiré

, , ,

  1. #1 by Sylvie Kessler on 18 mars 2013 - 11:44

    Je partage tes questionnements. Ne trouvant pas non-plus ma place dans une église. J’ai essayé plusieurs de ces lieux de cultes mais arrive souvent aux constatations que l’argent pollue certaines ou alors il y a une sorte d’élitisme qui me parait totalement hors contexte. Ne sommes nous pas censés être tous égos?
    Depuis cette semaine je vais tester les bancs de l’église catholique. C’est une première pour moi. Cette fois-ci ce n’est pas un choix. Les filles que dont je m’occupe sont catholiques et vont être baptisées cet été. C’est une volonté de leur maman que je me dois de respecter et d’accompagner. On verra quel est le niveau de fraternité dans celle-ci.
    Merci pour ce partage qui me rassure quelque peu me disant que je ne suis pas la seule a “chercher ma place”. Dieu et Jésus sont bien présent dans ma vie, fort heureusement les prières sont entendues, quelque soit l’endroit où on les prononce.

  2. #2 by Steward David on 18 mars 2013 - 12:07

    Pour moi l’Eglise est d’abord un événement : le rassemblement de ceux qui sont appelés par une parole, celle du Christ. Le problème c’est l’institutionnalisation qui, très vite, a provoqué des dissensions en raison des sensibilités différentes. La présence du Dieu de Jésus-Christ est pour moi perceptible dans le partage, les rencontres et l’écoute en commun d’une Parole qui nous rejoint dans la singularité de nos existences et en même temps dans la communion fraternelle. La prière en commun est d’abord partage de silence puis de paroles inspirées par la convergence des textes et de notre expérience personnelle. J’appartiens à une Eglise ‘EPUdF) qui nous laisse vivre la diversité et qui se vit comme fragile, pécheresse et pardonnée pour reprendre les mots de Calvin. Mais il m’arrive d’être en communion avec des croyants d’autres Eglises et de m’y sentir accueilli en frère.

    • #4 by Désiré Rusovsky on 18 mars 2013 - 20:22

      J’ai regardé un peu le début, mais j’avoue que je ne vois pas le rapport avec ma question. Washer me semble être surtout un sotérien peu préoccupé par la question de l’Église. Pourrais-tu être plus personnel dans ta réponse car une vidéo n’aide pas forcément au partage?

      Amitiés

      Désiré

  3. #5 by bibletude.org on 19 mars 2013 - 00:06

    Avant tout, c’est une question d’état d’esprit : sommes-nous prêts à nous soumettre à l’Esprit de Dieu ? La video que je cite ci-dessus est un début de réponse dans le sens où on y voit de manière forte que de nos jours, bien que nous prétendions comprendre la Bible et obéir à Dieu, nous nous mentons à nous mêmes (quand je dis “nous” je pense aux chrétiens en général), car en fait nous suivons notre propre esprit, vivons de notre vieil homme et mangeons de l’arbre de la connaissance du bien et du mal.

    Ensuite, comme le montre bien Franck Viola dans ses livres, nous nous sommes créé une église à notre image, qui n’a plus grand chose à voir avec l’église des origines. Prenons par exemple le pasteur : dans la Bible, c’est un don, une fonction, et non pas une profession rémunérée. Le pasteur en tant qu’homme n’est cité qu’une seule fois dans le NT, et pas au premier rang! Le pasteur de nos jours cumule les fonctions de docteur (enseignant), prophète, etc. A l’origine il n’avait pas cette importance.

    On pourrait parler des heures de tout ce qui nous est familier, et pourtant non-biblique. Je pense que dans notre inconscient le malaise commence ici, car il y a conflit entre ce qui nous est imposé comme modèle d’église aujourd’hui, d’avec la Bible qui nous en montre une toute autre image. Alors on creuse, on cherche dans la Bible, on regarde l’histoire de l’église, et on se rend compte que l’église catholique a dévié de l’église telle qu’elle était au début, mais aussi, et surtout, que la Réforme n’a pas été assez loin, qu’elle s’est arrêtée en route. Alors on regarde les évangéliques, et on se rend compte qu’eux aussi dévient du chemin. On se tourne alors vers les églises de maison, mais la question est : que seront-elles dans 100 ans ? C’est pourquoi il est important de rester au plus près de l’enseignement de la Bible, en n’ayant pas peur d’y voir ce que nous ne voyons pas habituellement, car on saute à pieds joints les versets qui nous dérangent.

  4. #6 by bibletude.org on 20 mars 2013 - 19:32

    Après ce bref et très incomplet état des lieux (mon message précédent), voici des propositions de solutions :

    Eglises de maison : oui, mais à condition que les scories de la religion en soient exclues, à savoir que ce sont les dons qui doivent servir les sauvés, et non pas des personnes qui se mettent en avant avec des titres et des “ministères” (“pasteur”, “docteur”, etc.). La Cène, par exemple, se prend sans “pasteur”.

    Ce qui suit se ferait dans le cadre d’églises de maison :

    Une bonne solution consisterait à faire des “lectio” : on choisit de suivre un texte (un évangile par exemple) en ne prenant à chaque fois que quelques versets (moins de 10). Plusieurs personnes lisent le texte dans des versions différentes. Puis l’animateur lit encore 2 ou 3 textes se rapportant aux versets lus. Ensuite, silence de 10 à 30 min, où chacun se laisse imprégner par le texte biblique. Après ce temps de méditation, chacun partage ce qu’il a reçu (pas une explication de texte ou une étude biblique, mais dire en quoi ces versets nous touchent). Prières individuelles en fin de réunion.

    Une autre solution pourrait consister à ce que chacun vienne avec un verset qui l’a particulièrement touché ou aidé. Chacun partagerait à tour de rôle.

    Une 3ème solution, plus difficile à mettre en place, est de décider de creuser un texte difficile, en allant jusque dans le grec original pour trouver une explication qui s’harmonise avec le reste de la Bible.

    La Cène est possible dans ces 3 cas de figure.

    Chaque participant peut faire partie ou non d’une église locale : il n’y a pas de contrainte. Le but est le partage en petits groupes. Ceux qui ne veulent pas, pour diverses raisons, faire partie d’une église locale, peut participer à plusieurs groupes s’ils le souhaitent.

  5. #7 by AlexR on 24 avril 2013 - 12:35

    Pareil …
    Un peu ras le bol des toutes ces actions systématiques dont le déroulement est quasi figé dans le marbre …
    Je souffre de ce manque de liberté sous prétexte de ne pas faire n’importe quoi qui mène plus que souvent à un dictat …

  6. #8 by Myriam on 17 juillet 2013 - 09:38

    Bonjour,
    Je suis chrétienne et je ne fais parti d’aucune dénomination qu’elle quelle soit. Si vous le désirez, j’aimerais beaucoup pouvoir correspondre avec vous. Mon adresse mail est : contact_chretien@yahoo.fr et je vous partage un lien : http://temoignage-eglise-maison-jesus-christ.blogspot.fr

    Myriam.

  7. #9 by paloque on 18 août 2013 - 23:20

    Bonsoir, 🙂

    Je découvre cette page et j’aime bien son titre. “J’ai mal à l’Église. Et vous?”

    Je me suis aussi reconnu dans ces discours et il est évident que maintenant, les structures ecclésiales, toutes évangéliques qu’elles soient, ne correspondent plus au modèle et tout a été dit sur cette affaire.

    La grande question est : Mais où irons-nous ?

    La question des “églises de maison” est pertinente mais ici aussi, attention de ne pas reproduite le concept que nous fuyons car la rigidité est l’ennemi N° 1 du Saint Esprit.

    Mais pourquoi utiliser ce terme finalement ?

    N’est il pas source de discussions et de discordes d’autant plus que “les églises de maison” ont mauvaise presse dans les assemblées établies à cause nous le savons du risque de concurrence.

    Mais pourquoi ne pas se réunir entre frère, simplement, informellement, sans craintes, et laisser le St Esprit nous diriger et construire Lui même SON église ?

    Nous aurons juste à faire attention de ne pas reproduite les erreur du passé et accueillir les prosélytes le plus simplement du monde.

    Pour info, je connais en Angleterre une église comme cela; Ils sont 500 membres (à peu prés) et se réunissent de temps en temps sous le pré-haut d’une école qu’on leur prête pour l’occasion.

    Si vous voyez les fruits ! 🙂

    Jack
    http://topchristianum.com

  1. J’ai mal à l’Église. Et vous? | Il y a bon les évangéliques !

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s

%d bloggers like this: