Plus de miracles en Afrique?

C’est une question qui revient fréquemment.

J’ai lu cette réponse dans une revue missionnaire. Je la trouve pertinente et je vous la partage.

C’est l’éditorial du N° 4/2013 de la revue Allons de l’AME (Alliance Missionnaire Évangélique), rédigé par Christophe Reifsteck, directeur du Département Europe francophone.

Le site de l’AME : http://www.ame-info.org

L’AME n’étant pas une mission particulièrement charismatique, cela donne une valeur particulière à ce texte.

Le Ciel sur la Terre

Le Ciel sur la Terre est un concept qui renvoie le chrétien au Nouveau Testament et au message de Jésus et des Apôtres. Il nous relie au concret et surpasse une conception qui se limiterait à une notion uniquement intellectuelle. Le Ciel sur la Terre se manifeste par l’incursion de l’invisible dans le visible, du surnaturel dans le naturel, ou l’homme spirituel évince le terrestre (1Cor chap. 2 et 3). La perception occidentale de la Raison rejette en bloc la réalité surnaturelle de notre monde, aussi bien celle qui vient du Royaume de Dieu que celle qui a sa source dans le monde satanique. Beaucoup de contemporains chrétiens d’Occident se demandent pour quelles raisons Dieu fait des miracles en Afrique ou en Asie et si peu en Europe. La raison principale c’est la Raison ! Elle s’oppose farouchement à la Foi qui est le chemin et le véhicule qui joint le Ciel à la Terre, le surnaturelle à notre quotidien : Héb 11:1, Or la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas.

La foi ainsi démontre le surnaturel, les choses que l’on ne voit pas. La véritable foi est ce véhicule qui permet à Dieu de faire irruption dans notre monde. Elle permet à l’Esprit Saint de se manifester mais il nous est nécessaire d’apprendre à lui soumettre nos raisonnements, notre logique, notre raison :

1 Cor 2:5 afin que votre foi fût fondée, non sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu. Paul précise aux versets 6 et suivants que cette foi fondée sur la puissance (le surnaturel) de Dieu est en réalité la véritable sagesse que l’on ne peut pas puiser dans nos ressources intellectuelles mais que cette sagesse à sa source dans les révélations données par le Saint-Esprit. La manifestation du Ciel sur la Terre est intimement liée à notre foi et à la place que nous laissons au Saint-Esprit dans nos vies, en ceci l’étude de la Parole de Dieu prendra une dimension nouvelle où le surnaturel bien réel retrouvera sa place dans notre quotidien occidental. C’est mon vœu et ma prière que le royaume de Dieu se manifeste plus fortement en Francophonie. Je vous souhaite encore une bonne lecture.

Publié avec autorisation.

, , , ,

  1. #1 by Didier Milllotte on 17 mars 2014 - 05:03

    Concernant “plus de miracles en Afrique”, je reste sceptique. J’y suis allé 5 fois et je n’ai vu aucun miracle. En fait, je n’ai vu que les mêmes systèmes de réunions évangéliques qu’en France, avec pour seule différence la culture (plus de monde car culture plus communautaire, plus dansant car culture plus dansante). Quand quelqu’un parle de miracle en Afrique, demandons-lui si il les a vu personnellement et voyons ce qui est vécu et ce qui est raconté.

    Dans les Actes des apôtres, si je ne me trompe, les miracles qui sont contés se passent rarement voir jamais dans un culte d’église ou une réunion de prière ou de guérison, non ? Peut-être même rarement par quelqu’un d’autre qu’un apôtre. On peut y réfléchir.

    Et si les miracles étaient des événements très rares et très exceptionnels dans l’histoire de l’église et qu’ils étaient devenus des fantasmes derrière lesquels courent les chrétiens émotionnels ? On peut y réfléchir.

    • #2 by Désiré Rusovsky on 17 mars 2014 - 12:06

      Je pense que l’auteur du texte étant engagé dans la mission a constaté par lui-même cette différence. Je sais aussi que celui que l’on a surnommé l’évêque des évangéliques de Suisse romande, Maurice Ray, se posait lui-même la question de cette différence entre ce qu’il avait pu constater en Afrique et la réalité en Suisse. Peut-être que cela dépend aussi d’où on va en Afrique.

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s

%d bloggers like this: