Voilà pourquoi nous pourrions ne pas être dans les “derniers jours” (traduction)

J’aime parler de mon espérance débordante pour un réveil spirituel. Malgré les ténèbres profondes et toute l’agitation, je vois l’Évangile répandre sur toute la terre. La beauté et la magnificence de Jésus transforment littéralement les nations.

Néanmoins, quand je partage des choses similaires, il y en a qui semblent trouver à y redire. Ils ont du mal à accepter mon optimisme sincère.

L’autre jour, je parlais avec un leader bien intentionné qui a commencé à mettre en doute mon point de vue. Il m’a dit, « JD, votre point de vue est absurde. Vous ne remarquez pas à quel point les choses sont terribles ? Vous ne savez pas ce que dit la Bible ? “Qu’il y aura des temps difficiles dans les derniers jours.”(2 Timothée 3:1).

Un autre homme a suggéré que j’étais un “railleur”. Il a dit : “ne savez-vous pas ce que Jude, le demi-frère de Jésus a déclaré : ‘dans les derniers temps des railleurs surgiront qui suivront leurs propres désirs impies’ (Jude 1:18). Si vous ne voyez pas que les choses s’aggravent, vous n’êtes rien de plus qu’un railleur, qui rejette la parole de Dieu.”

Beaucoup soulignent que la Bible prédit des catastrophes et des troubles, alors que nous descendons dans les “derniers jours”. Ils sont convaincus que, selon le grand récit biblique, le cataclysme et la destruction sont imminents. Il semble qu’il ne peut y avoir ni bonté ni espoir dans ces “temps difficiles.”

Ce genre de vision du monde est compréhensible. Une lecture superficielle du Nouveau Testament pourrait certainement suggérer cette réalité perturbante. Toutefois, les choses ne sont pas toujours ce qu’elles semblent être.

L’expression “derniers jours” est sans doute l’une des plus mal comprises de la Bible. Contrairement à l’opinion populaire, elle ne parle pas la fin du monde, mais la fin de l’époque de l ““Ancienne Alliance”.

Plutôt que de faire référence à la destruction de la terre, c’est une représentation des “derniers jours” du Temple, des sacrifices d’animaux, et du sacerdoce lévitique. La plupart des discussions dans des passages tels que 2 Timothée 3:1 et Jude 1:18 parlent de l’agitation et de la volatilité qui ont eu lieu au cours de cette transition tumultueuse. Ce devait être les “derniers jours” d’une époque religieuse — la fin de tout ce qu’ils connaissaient et expérimentaient. Néanmoins, ce fut aussi le début d’une nouvelle ère qui apporte beauté et émerveillement. (Hébreux 6:20-8:13)

Cela peut vous surprendre d’entendre cela, mais l’auteur des Hébreux montre clairement que les “derniers jours” se passaient au premier siècle. Il déclare à son auditoire que la révélation du Messie avait été reçue, “en ces derniers jours” (Hébreux 1:2). En précisant son sujet, il déclare que “Jésus a maintenant reçu un ministère plus important, puisque l’alliance dont il est le médiateur est fondée sur de meilleures promesses” (Hébreux 8:6).

Les expressions “Derniers Jours” ou “Fin des temps” parlent vraiment d’une transition vers l’ordre de la Nouvelle Alliance qui a eu lieu au premier siècle. Ce fut la fin de ce qui était et le début de quelque chose de nouveau !

C’est vraiment de cela. Pour eux c’était les “derniers jours”, pas pour nous.

Cette expression biblique n’a jamais été supposée être utilisée comme une excuse pour faire dévier la bonne nouvelle de l’évangile de Jésus.

  1. #1 by David Vincent on 18 décembre 2015 - 09:45

    Merci pour ce partage, voilà donc un prétériste de plus 😀

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s

%d bloggers like this: