Archive for category Eschatologie

Des doctrines de démons …

Souvent en creusant un texte connu, je vais de surprises en découvertes et vers des questions ouvertes.

Je vous partage un de ces textes, avec les réflexions et les questions qu’il éveille en moi.

«L’Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s’attacher à des esprits trompeurs et à des doctrines de démons, par l’hypocrisie de faux enseignants marqués au fer rouge dans leur propre conscience. Ils prescrivent de ne pas se marier, et de s’abstenir d’aliments que Dieu a créés pour qu’ils soient pris avec actions de grâces par ceux qui sont croyants et qui connaissent la vérité. Car tout ce que Dieu a créé est bon, et rien ne doit être rejeté, pourvu qu’on le prenne avec actions de grâces, parce que tout est sanctifié par la parole de Dieu et par la prière.» 1 Timothée 4:1-5.

Première surprise, les doctrines de démons ne concernent pas des sujets théologiques comme la Trinité ou la divinité du Christ, mais l’abstinence du mariage ou de certains aliments.

La foi selon Paul s’exprime donc, non par des théories, mais par une vie qui reconnaît que la Création de Dieu est bonne dans toutes ses dimensions. La vie chrétienne n’est pas une suite d’ascèses, mais une jouissance des bienfaits de Dieu, comme le couple, la sexualité, la famille, la nourriture. Nous sommes très proches ici de l’Écclésiaste, et très loin d’une forme de gnosticisme qui laisserait entendre que le monde physique est mauvais et qu’il faut s’en détacher.

Maintenant la question, que signifie exactement: «tout est sanctifié par la parole de Dieu et par la prière»? L’expression «par la parole de Dieu» traduit δια λογου θεου qui ne se trouve qu’ici dans le Nouveau Testament, à l’exception de 1 Pierre 1:23 qui dit: δια λογου ζωντος θεου: par la parole vivante de Dieu. Manifestement, il ne s’agit pas d’une référence à l’Écriture, car cette expression n’est jamais utilisée dans ce sens dans le Nouveau Testament. Il s’agit ici d’un agent qui contribue à la sanctification de toutes choses. Le deuxième agent sanctifiant m’interroge plus, car si la grande majorité des traductions disent par la prière, le mot grec utilisé ἔντευξις, n’apparaît qu’une seule autre fois dans le Nouveau Testament, dans cette même épître: J’exhorte donc, avant toutes choses, à faire des demandes, des prières, des supplications (ou des intercessions), des actions de grâces, pour tous les hommes (1 Tim 2:1). Il dérive d’un verbe traduit habituellement dans les Écritures par intercéder. Manifestement, la majorité des traducteurs ont été gênés par ce sens habituel d’intercession et ils ont choisi d’interpréter par prière. Mais il y a un autre problème: ἔντευξις n’a pas comme sens premier l’intercession, mais la rencontre, la relation, et même la relation sexuelle! Il en est de même pour le verbe apparenté. Intercession et intercéder sont des vocables uniquement religieux, donnés à des mots ayant une signification bien plus large et différente.
Que devons-nous en conclure?

Je pense que nous sommes au bénéfice premièrement de la bonne Création de Dieu et de l’autre, du rachat, de la rédemption de tout ce qui a été souillé par le péché. C’est Jésus-Christ qui est la Parole de Dieu qui a tout purifié et c’est par sa vie, sa mort et sa résurrection (son intercession) que tout est sanctifié.
Pour Paul, la sanctification est avant tout l’œuvre du Saint-Esprit qui nous applique et qui applique au monde au travers de nous cette sanctification.
Il ne s’agit donc pas d’œuvres que nous avons à faire, mais d’une œuvre dont nous bénéficions.

, , , , ,

Laisser un commentaire

Adieu à l’enlèvement

Un texte important de N.T. Wright sur nos conceptions erronées sur un “enlèvement” de l’Église.

Adieu à l’Enlèvement

NT Wright

Paul ne se doutait pas à quel point ses métaphores colorées pour décrire la seconde venue de Jésus seraient mal comprises deux millénaires plus tard.

L’obsession américaine pour la seconde venue de Jésus — surtout pour des interprétations faussées de cet événement — continue inchangée. Considéré de mon côté de l’Atlantique, le succès phénoménal des livres Left Behind paraît inexplicable, voire étrange . En effet, peu de gens au Royaume-Uni tiennent cette croyance sur laquelle se fonde la série populaire de ces romans, à savoir qu’il y aura un « enlèvement » littéral dans lequel les croyants seront emportés au ciel, laissant les voitures vides en collision sur les autoroutes et les enfants revenant de l’école pour constater que leurs parents ont été emporté pour être avec Jésus tandis qu’ils ont été « laissés derrière ». Cette version pseudo-théologique du film « Maman, j’ai raté l’avion » a apparemment conduit beaucoup d’enfants à une sorte de foi déformée, motivée par la peur.

Ce scénario dramatique des temps de la fin se fonde (à tort, comme nous le verrons) sur la Première Lettre de Paul aux Thessaloniciens, où il écrit : « Car lui-même, le Seigneur, au signal donné, à la voix de l’archange et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel: alors les morts en Christ ressusciteront d’abord; ensuite nous, les vivants, qui serons restés, nous serons enlevés avec eux sur les nuées, à la rencontre du Seigneur, dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur.» (1 Thessaloniciens 4.16-17)…

Read more: Adieu à l’Enlèvement (PDF 103 KB)

,

Laisser un commentaire

Un Réveil ou le Royaume de Dieu?

Beaucoup prient et croient à un réveil proche ou même à une nouvelle réforme, et s’attendent à de grandes choses.
Mais je crois qu’il y a quelque chose de plus profond qui est déjà là. Comme nous nous attendons à quelque chose de semblable aux mouvements de l’Esprit passés, nous ne voyons pas ce qui est, simplement parce que c’est encore discret, en germe, mais néanmoins bien là.

«Les pharisiens demandèrent à Jésus quand viendrait le Royaume de Dieu. Il leur répondit: Le Royaume de Dieu ne vient pas de manière à frapper les regards. On ne dira point: Il est ici, ou: Il est là. Car voici, le royaume de Dieu est au milieu de vous.» Luc 17:20-21.

Je crois que le peuple de Dieu avait perdu de vue la réalité du Royaume en le reléguant dans le futur ou en le confondant plus ou moins avec l’Église. Alors que l’Évangile est la proclamation et la démonstration de la présence du Royaume et l’annonce que Jésus a été intronisé Roi.
Je vois des transformations profondes dans toute l’Église, car la réalité du Royaume est redécouverte. Beaucoup de conceptions traditionnelles fermement ancrées sont en train de tomber et des vérités bibliques occultées ou déformées reviennent en lumière.
Cela ne va pas commencer par des choses éclatantes comme dans les réveils passés, mais il va y avoir une compréhension progressive de toutes les dimensions du Règne de Dieu et de leurs expressions sur la Terre. La mentalité de retraite et de repli qui a amoindri et infecté l’Église depuis plus d’un siècle est en train de s’écrouler et nous redécouvrons un Évangile conquérant qui infiltre tous les domaines de la société humaine, car Jésus EST Seigneur des seigneurs et Roi des rois. C’est une conquête de grâce et d’amour, une conquête s’exprimant le salut multidimensionnel acquis une fois pour toutes par la victoire de Jésus-Christ sur les puissances des ténèbres et de la mort.
Notre responsabilité est d’annoncer la lumière qui a vaincu les ténèbres, d’annoncer la vérité qui libère de tous les mensonges.
La dynamique (la dynamite) du Royaume est redécouverte et elle va changer la face de l’Église et du Monde.

, ,

2 commentaires

Valeurs eschatologiques fondamentales

1. Je n’adopterai pas une vision de la fin des temps qui redonnerait de l’autorité à un diable rendu impuissant.

2. Je n’accepterai pas une eschatologie qui n’offre pas d’avenir à mes enfants, en créant une manière de voir qui décourage le désir de laisser un héritage.

3. Je ne tolérerai aucune théologie minant en même temps et l’ordre de Jésus de faire des disciples de toutes les nations et le Notre Père qui demande que la volonté de Dieu soit faite sur la terre comme dans le ciel.

4. Je refuserai toute interprétation des Écritures qui détruit tout espoir pour les nations et mine notre mandat de restaurer des villes en ruines.

5. Je n’adopterai pas une eschatologie qui modifie la nature d’un Dieu bon.

6. Je refuse d’embrasser un état d’esprit célébrant les mauvaises nouvelles comme un signe des temps et la condition nécessaire pour le retour de Jésus.

7. Je suis opposé à toute position doctrinale qui repousse les promesses de Dieu dans un temps inatteignable par ma génération et qui m’enlève toute responsabilité de croire en Dieu pour leur réalisation pendant ma vie.

8. Je ne crois pas que les derniers jours sont un temps de jugement ni que Dieu a donné à l’église le droit d’appeler la colère sur les villes pécheresses. Il y a un jour du jugement où c’est Dieu qui jugera l’homme, et non pas nous.

Traduction libre d’un texte de Kris Vallotton trouvé dans 10 Reasons Why the Rapture Must be Left Behind de S. D. Morrison

, ,

Laisser un commentaire

Voilà pourquoi nous pourrions ne pas être dans les “derniers jours” (traduction)

J’aime parler de mon espérance débordante pour un réveil spirituel. Malgré les ténèbres profondes et toute l’agitation, je vois l’Évangile répandre sur toute la terre. La beauté et la magnificence de Jésus transforment littéralement les nations.

Néanmoins, quand je partage des choses similaires, il y en a qui semblent trouver à y redire. Ils ont du mal à accepter mon optimisme sincère.

L’autre jour, je parlais avec un leader bien intentionné qui a commencé à mettre en doute mon point de vue. Il m’a dit, « JD, votre point de vue est absurde. Vous ne remarquez pas à quel point les choses sont terribles ? Vous ne savez pas ce que dit la Bible ? “Qu’il y aura des temps difficiles dans les derniers jours.”(2 Timothée 3:1).

Un autre homme a suggéré que j’étais un “railleur”. Il a dit : “ne savez-vous pas ce que Jude, le demi-frère de Jésus a déclaré : ‘dans les derniers temps des railleurs surgiront qui suivront leurs propres désirs impies’ (Jude 1:18). Si vous ne voyez pas que les choses s’aggravent, vous n’êtes rien de plus qu’un railleur, qui rejette la parole de Dieu.”

Beaucoup soulignent que la Bible prédit des catastrophes et des troubles, alors que nous descendons dans les “derniers jours”. Ils sont convaincus que, selon le grand récit biblique, le cataclysme et la destruction sont imminents. Il semble qu’il ne peut y avoir ni bonté ni espoir dans ces “temps difficiles.”

Ce genre de vision du monde est compréhensible. Une lecture superficielle du Nouveau Testament pourrait certainement suggérer cette réalité perturbante. Toutefois, les choses ne sont pas toujours ce qu’elles semblent être.

L’expression “derniers jours” est sans doute l’une des plus mal comprises de la Bible. Contrairement à l’opinion populaire, elle ne parle pas la fin du monde, mais la fin de l’époque de l ““Ancienne Alliance”.

Plutôt que de faire référence à la destruction de la terre, c’est une représentation des “derniers jours” du Temple, des sacrifices d’animaux, et du sacerdoce lévitique. La plupart des discussions dans des passages tels que 2 Timothée 3:1 et Jude 1:18 parlent de l’agitation et de la volatilité qui ont eu lieu au cours de cette transition tumultueuse. Ce devait être les “derniers jours” d’une époque religieuse — la fin de tout ce qu’ils connaissaient et expérimentaient. Néanmoins, ce fut aussi le début d’une nouvelle ère qui apporte beauté et émerveillement. (Hébreux 6:20-8:13)

Cela peut vous surprendre d’entendre cela, mais l’auteur des Hébreux montre clairement que les “derniers jours” se passaient au premier siècle. Il déclare à son auditoire que la révélation du Messie avait été reçue, “en ces derniers jours” (Hébreux 1:2). En précisant son sujet, il déclare que “Jésus a maintenant reçu un ministère plus important, puisque l’alliance dont il est le médiateur est fondée sur de meilleures promesses” (Hébreux 8:6).

Les expressions “Derniers Jours” ou “Fin des temps” parlent vraiment d’une transition vers l’ordre de la Nouvelle Alliance qui a eu lieu au premier siècle. Ce fut la fin de ce qui était et le début de quelque chose de nouveau !

C’est vraiment de cela. Pour eux c’était les “derniers jours”, pas pour nous.

Cette expression biblique n’a jamais été supposée être utilisée comme une excuse pour faire dévier la bonne nouvelle de l’évangile de Jésus.

2 commentaires

Maranatha! Jésus revien-t (-s)?

Je me sentais mal à l’aise avec la conception fréquente dans certains milieux d’un retour de Jésus possible à tout moment et surtout pour nous arracher à un monde qui va de mal en pis. Un retour de Jésus-Christ semblable à une fuite.
Cela me semblait passablement contradictoire avec nombre de paroles de Jésus-Christ, comme celles du Notre Père où nous prions pour que sa volonté soit faite sur Terre, ou celles où il nous appelle à être le sel et la lumière du monde. S’enfuir de ce monde est comme un aveu d’échec par rapport à la volonté exprimée par Jésus.
Convaincu que le rôle de l’Église est de manifester la victoire de Jésus-Christ sur Terre et non d’être un petit club d’élus centrés sur eux-mêmes en attente de départ, je ne savais plus très bien où situer le retour de Jésus-Christ dans ce contexte.
Cela fait déjà longtemps que j’ai la conviction que Jésus va venir chercher une épouse sans tache, ni ride. «Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Église, et s’est livré lui-même pour elle, afin de la sanctifier par la parole, après l’avoir purifiée par le baptême d’eau, afin de faire paraître devant lui cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible.» Éphésiens 5:25-27.
Un peu plus loin, Paul écrit: «Ce mystère est grand; je dis cela par rapport à Christ et à l’Église.» Éphésiens 5:32.

Je crois finalement que la réponse à mon interrogation se trouve là et qu’elle donne une direction à notre service. Jésus reviendra pour une épouse parée de tous ses atours, de tous les dons (charismes) que Jésus lui a donnés. Une épouse qui se sera faite belle et préparée à recevoir dignement son époux. L’image d’Esther est ici parlante. Elle avait le temps et tout ce qui était nécessaire pour être la plus belle possible pour le jour de sa rencontre avec le roi.
De même, les Écritures nous disent que nous avons reçu tout ce qui est nécessaire pour mener une vie abondante et qui honore notre Seigneur.
Pierre a écrit: «Puisque donc toutes ces choses doivent se dissoudre, quelles ne doivent pas être la sainteté de votre conduite et votre piété, tandis que vous attendez et hâtez l’avènement du jour de Dieu, à cause duquel les cieux enflammés se dissoudront et les éléments embrasés se fondront!» 2 Pierre 3:11-22. Il est donc de notre responsabilité de hâter le retour de notre Seigneur.
Je crois donc que Jésus va revenir quand son épouse se sera pleinement préparée et qu’elle sera triomphante, et que le rôle des apôtres est de préparer la fiancée pour qu’elle soit parfaite à tous égards.

À mes frères et sœurs qui gémissent en attendant un retour qui semble tarder, je leur dis, tournez-vous vers le Seigneur, recevez de Lui tout ce qui est nécessaire pour mener une vie portant beaucoup de fruits. Ne tournez pas vos regards vers le Ciel, mais préparez la Terre pour le retour du Seigneur. Ainsi vous ne serez ni passifs, ni découragés.

Pour ceux qui disent que le monde va de mal et pis, réfléchissez sur vos voies, reconnaissez que l’état du monde s’aggrave à cause de l’infidélité de l’Église, à l’instar du bateau de Jonas qui était secoué et près de sombrer à cause de l’infidélité du prophète. Si le monde va mal, c’est parce que l’Église démissionne et en faisant cela elle déshonore son Seigneur.

, , ,

Laisser un commentaire

Eschatologie

Un lien qui représente parfaitement mon évolution récente sur la question: http://didascale.com/disciples-de-jesus-quelle-est-notre-esperance-eschatologique/

, ,

Laisser un commentaire