Posts Tagged Amour fraternel

Deux pensées glanées ce matin

Deux pensées m’ont frappé lors du culte de ce matin:
“À chacun de nous la grâce a été donnée selon la mesure du don de Christ.” Éphésiens 4:7. Peut-il exister une plus grande mesure de grâce?

La Loi dit: “Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Je suis l’Eternel.” Lévitique 19:18.”
Et Jésus a dit à ses disciples: “Je vous donne un commandement nouveau: Aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres.” Jean 13:34. Wow! Je crois qu’il n’y a rien à ajouter.

, , , ,

Laisser un commentaire

Recadrage: Comment l’église organique produit des disciples

Recadrage: Comment l’église organique produit des disciples.

, ,

Laisser un commentaire

J’ai mal à l’Église. Et vous?

Depuis des années, je vis une relation difficile avec les églises, ne m’y sentant bien ni à l’intérieur ni à l’extérieur. Je sais que j’ai besoin des frères et des sœurs pour vivre ma foi et en même temps les églises répondent si mal et si peu à ce besoin. J’ai décidé de ne plus y chercher ce qu’elles ne peuvent offrir, afin de ne pas être déçu. Ce qui ne veut pas dire que je vais cesser de les fréquenter.

Est-ce que ce que nous appelons aujourd’hui église correspond vraiment à ce que la Bible appelle ainsi ? Y découvrons-nous la moindre trace de la forme de nos réunions actuelles ? Il ne me semble pas que Jésus et ses disciples avaient des formes cultuelles particulières en dehors de celle de leur peuple d’Israël. Ils ne devaient sans doute pas faire de « prières libres », puisque les disciples ont dû demander à Jésus de leur montrer comment prier.

Il semble qu’une bonne partie de la vie des communautés se passait dans les maisons et qu’elle était centrée sur la fraction du pain, c’est-à-dire sur des repas, des agapes fraternelles.

Il ne semble pas non plus qu’il y avait une forme unique dans la vie des premières communautés chrétiennes, entre, par exemple, celles de Jérusalem qui continuaient à fréquenter le Temple et à y prier et celles de Rome.

Je sais que plusieurs d’entre mes amis partagent mes difficultés et mes questions et ceci pour des raisons diverses. Je ne désire pas creuser trop dans ma réflexion personnelle, car cela risquerait de fermer plus de portes que d’en ouvrir. Je vous propose plutôt de partager librement vos attentes et vos idées et de découvrir si nous arrivons à des formes alternatives viables et plus conformes aux Écritures et à l’interrogation que le Saint-Esprit met en nous. Je prie ceux qui sont satisfaits du statu quo de ne pas intervenir, car le but n’est pas un débat, mais un partage et une exploration. Si certains vivent déjà des formes nouvelles et s’y épanouissent, merci de nous le partager.

Votre frère Désiré

, , ,

10 commentaires

Témoignage d’Eberhard Arnold, membre fondateur des communautés Bruderhof

En attendant de réécrire quelques nouveaux textes, je vous encourage chaleureusement à lire le dernier de mon ami Tommy Ab sur son blog http://tommyab.wordpress.com/2012/01/18/temoignage-deberhard-arnold/#comment-1235

C’est un véritable encouragement pour un engagement chrétien qui ne se confine pas au spirituel désincarné.

Dans son texte, j’ai aussi découvert un lien sur le site francophone des éditions du Bruderhof avec de nombreux livres à télécharger.

Le Bruderhof est formé de plusieurs communautés de vies dans le monde qui cherchent à pratiquer le Sermon sur la Montagne.

Bonne découverte !

 

, , , ,

Laisser un commentaire

Indignés?

J’ai une sympathie toute particulière pour les Indignés et les Occupants, et pour leurs revendications. Ils rejettent l’égoïsme et l’injustice d’un monde centré sur la recherche du profit et prêt à tout pour le maximiser. Mais l’histoire nous montre que même si ce type de mouvement peut avoir un effet positif momentané, à la longue l’égoïsme reprend le dessus. Aucun système humain ne peut amener et assurer la justice et le respect de chacun. Tout leader finit par chercher son propre intérêt ou, au mieux, le maintien de ses acquis.

Je crois que ce qu’ils recherchent confusément est tout autre. Un seul leader de toute l’histoire humaine peut vraiment répondre à leurs attentes. Une seule société pourrait correspondre à leurs désirs les plus profonds. Ce leader c’est Jésus-Christ, le seul vrai leader-serviteur dont la motivation ultime est l’amour. Et cette société serait le peuple de Dieu, s’il était fidèle à son chef. Jésus-Christ est le seul juste et capable d’agir justement en tout point. Si l’Église était fidèle, elle serait ce peuple alternatif qui vivrait et rayonnerait les valeurs du Royaume de Dieu.

Je crois qu’Occupy et les Indignés sont un rappel au peuple de Dieu qu’il doit être le sel de la terre et la lumière du monde. Allons-nous être un peuple de frères autrement que dans nos cantiques creux et notre « communion » étriquée ? Allons-nous revenir à notre appel qui est d’être le Corps (l’incarnation) du Christ sur cette terre ? Quand nous prions « que ton règne vienne », sommes-nous prêts à en être les agents sur cette terre, ou nous réfugions-nous dans une religiosité éthérée et égoïste ?

, , ,

Laisser un commentaire

L’Église organique selon Charles Spurgeon

« Je désire que vous preniez conscience qu’ils rompaient le pain de maison en maison, et qu’ils mangeaient leur nourriture avec joie et simplicité de cœur. Ils ne pensaient pas que la religion était destinée uniquement aux dimanches, et à ce que les hommes appellent actuellement Maison de Dieu. Leurs propres maisons étaient des maisons de Dieu. Comme leurs propres repas étaient tellement mélangés et mêlés à la Cène du Seigneur, qu’aujourd’hui l’étudiant de la Bible le plus prudent ne peut pas dire quand ils cessaient de manger leur repas communautaire, et quand ils commençaient à manger la Cène du Seigneur. Ils ont transformé leurs repas en une nourriture pour l’adoration. Ils consacraient tellement chaque chose avec prière et avec louange que tout, autour d’eux, était sainteté à l’Éternel. Je désire que nos maisons soient, de cette façon, dédiées au Seigneur, afin que nous adorions Dieu tout le long du jour, et que nous faisions de nos maisons des temples pour le Dieu vivant. »
— Extrait d’un sermon de Charles H. Spurgeon sur d’Actes 2, donné le 5 avril 1874 et intitulé « Construire l’Église ».

Remerciements à Neil Cole de CMA Resources pour avoir découvert ce texte.

, ,

6 commentaires

Cérémonies cérémonielles…

Hier, j’ai assisté à une cérémonie de mariage et j’en suis ressorti plutôt démoralisé. Je me suis senti tellement étranger à ce qui se passait. Tellement loin d’une certaine conception du christianisme.

C’était organisé par une de ces églises « modernes » visant les jeunes à grand renfort de techniques. Comme cela s’est passé dans le cadre d’un temple réformé, l’attirail technique était réduit. En dehors de la forme, j’ai trouvé le fond terriblement traditionnel.

Les chants pour les 3/4 en anglais remplaçaient le latin d’églises plus anciennes. Heureusement, car la barrière partielle de la langue masque l’indigence, quand ce n’est pas l’inconsistance théologique des paroles.

Pendant la louange, je me suis demandé, si Dieu était plus à l’aise que moi dans ce bruit. En tout cas, j’ai pensé à Amos 5:23 : « Éloigne de moi le bruit de tes cantiques ; je n’écoute pas le son de tes guitares. » C’est tellement creux, centré sur soi et sur l’excitation de la musique. Là encore, je me suis dit qu’il n’y avait rien de nouveau dans le fond ; la musique est là pour provoquer une émotion religieuse, que ce soit par l’orgue, par de grandes chorales ou par un orchestre rock.

Voir tellement de gens rassemblés pour un truc religieux, sans beaucoup de dimensions de foi, m’attriste. Je suis bien sûr heureux pour les mariés et je leur souhaite plein de bonheur dans leur vie, et j’espère qu’ils garderont un bon souvenir de ces instants ! Mais il me semble qu’il y a tellement de gâchis dans la religion évangélique actuelle et que nous sommes tellement à côté de la dimension révolutionnaire de l’Évangile.

En même temps, c’est dur d’être hors de ce circuit tellement sécurisant et je manque de contacts fraternels authentiques, de lieux où vivre et construire le Royaume.

,

3 commentaires