Posts Tagged Réveil

Un Réveil ou le Royaume de Dieu?

Beaucoup prient et croient à un réveil proche ou même à une nouvelle réforme, et s’attendent à de grandes choses.
Mais je crois qu’il y a quelque chose de plus profond qui est déjà là. Comme nous nous attendons à quelque chose de semblable aux mouvements de l’Esprit passés, nous ne voyons pas ce qui est, simplement parce que c’est encore discret, en germe, mais néanmoins bien là.

«Les pharisiens demandèrent à Jésus quand viendrait le Royaume de Dieu. Il leur répondit: Le Royaume de Dieu ne vient pas de manière à frapper les regards. On ne dira point: Il est ici, ou: Il est là. Car voici, le royaume de Dieu est au milieu de vous.» Luc 17:20-21.

Je crois que le peuple de Dieu avait perdu de vue la réalité du Royaume en le reléguant dans le futur ou en le confondant plus ou moins avec l’Église. Alors que l’Évangile est la proclamation et la démonstration de la présence du Royaume et l’annonce que Jésus a été intronisé Roi.
Je vois des transformations profondes dans toute l’Église, car la réalité du Royaume est redécouverte. Beaucoup de conceptions traditionnelles fermement ancrées sont en train de tomber et des vérités bibliques occultées ou déformées reviennent en lumière.
Cela ne va pas commencer par des choses éclatantes comme dans les réveils passés, mais il va y avoir une compréhension progressive de toutes les dimensions du Règne de Dieu et de leurs expressions sur la Terre. La mentalité de retraite et de repli qui a amoindri et infecté l’Église depuis plus d’un siècle est en train de s’écrouler et nous redécouvrons un Évangile conquérant qui infiltre tous les domaines de la société humaine, car Jésus EST Seigneur des seigneurs et Roi des rois. C’est une conquête de grâce et d’amour, une conquête s’exprimant le salut multidimensionnel acquis une fois pour toutes par la victoire de Jésus-Christ sur les puissances des ténèbres et de la mort.
Notre responsabilité est d’annoncer la lumière qui a vaincu les ténèbres, d’annoncer la vérité qui libère de tous les mensonges.
La dynamique (la dynamite) du Royaume est redécouverte et elle va changer la face de l’Église et du Monde.

, ,

2 commentaires

Où sont passées les guérisons?

Ce texte est plus une interrogation et une recherche qu’une affirmation.

La presque disparition des guérisons dans l’Église m’interroge. Elle m’interroge encore plus depuis que mon épouse a souffert d’un cancer et qu’elle souffre aujourd’hui des conséquences des traitements. D’une manière assez étonnante, plusieurs aggravations de sa maladie ont été les lendemains de prières spécifiques sur le sujet de la guérison dans l’Église. Son cancer s’est déclaré quelques heures après que j’ai prié à ce sujet.
Aujourd’hui, je n’ai donc plus le choix, c’est devenu une interrogation et une recherche continuelle.
Comme il est écrit en Marc 16:18: “ils imposeront les mains aux malades, et les malades, seront guéris;” et qu’il n’est pas spécifié qu’il suffit d’imposer une fois les mains, je le fais journellement. Je sais aussi que ma pratique journalière est une lutte contre l’incrédulité, contre la nôtre, mais encore bien plus contre celle de ceux qui nous entourent et contre celle de l’Église. Je crois non pas en un rétablissement partiel et progressif, mais à une guérison totale et manifeste, conformément aux Écritures.
Les chrétiens prient beaucoup pour les malades et en voient peu de guérisons, mais nous ne sommes pas appelés à prier pour les malades, mais à les guérir. Il y a un siècle, Andrew Murray (un pasteur réformé d’Afrique du Sud) écrivait: «L’Église a cessé de croire à la vertu de l’Esprit pour la guérison du corps; elle enseigne que ce don a disparu, et cela par la volonté de Dieu, tandis que c’est par suite de sa propre incrédulité. Elle a négligé ce que l’Écriture nous dit de cette vérité ou l’a interprété selon son état de déchéance actuelle. La guérison divine est inconnue à la plupart des théologiens et des commentateurs de la Bible, quelque pieux et croyants qu’ils soient d’ailleurs. Cherchons donc à retrouver dans les Écritures ce que Dieu en pense, et ce que nous devons répondre à ceux qui voudraient nous détourner de croire à ses promesses. Commençons par indiquer tout de suite ici quelles sont les paroles de l’Écriture sur lesquelles on se fonde pour voir en Jésus le Guérisseur des malades, et quelle est la voie à suivre pour obtenir du Seigneur la guérison. » Tiré de JÉSUS GUÉRIT LES MALADES ou LA GUÉRISON SELON LA PAROLE DE DIEU, que je vous conseille de télécharger ici: http://www.gedeonchampion.com/My_Homepage_Files/Download/murray-guerison.pdf  Il ne me semble pas que des progrès ont eu lieu depuis ce temps-là. Nous croyons que Dieu guérit parfois dans sa souveraineté, mais nous ne croyons pas que la guérison est une des dimensions du salut. Dans ce domaine, comme dans d’autres, nous rejetons notre faiblesse et la rareté des dons spirituels sur la “souveraineté” divine, sans tenir compte que c’est notre propre incrédulité qui limite l’action de Dieu comme il en a été avec Jésus-Christ à Caphrnaüm.
Je n’ai pas de révélation à ce sujet, mais je crois que le prochain mouvement de l’Esprit inclura la redécouverte du don de guérison, non pas réservé aléatoirement à quelques “ministres” spécialisés, mais comme une expression normale et habituelle du peuple des chrétiens. Est-ce que parmi mes lecteurs, d’autres voudraient m’accompagner dans cette recherche et dans ce combat contre l’incrédulité? Nous pourrions, par exemple, ouvrir un groupe Facebook pour partager nos luttes, nos questions, nos expériences et nos victoires.

 

 

,

2 commentaires

Pour les veilleurs de France (Rêve +)

Ce matin juste avant de me réveiller, j’ai fait le rêve suivant (avec des commentaires en voix off) :

Je me trouvais dans une vallée entourée de rochers escarpés, et j’ai entendu qu’en cas d’orage, il fallait faire attention aux chutes de pierres et aux éboulements. Comme le temps se gâtait, je me suis réfugié dans le village proche à une petite intersection, entourée de vieux bâtiments ressemblant à des chalets. Je me tenais contre un bâtiment. Mais comme l’orage se renforçait, des planches commençaient à tomber du bord des toits et je devais veiller à les éviter. J’ai pensé alors me mettre à l’abri sous des couverts surélevés, pensant que leurs toits me protégeraient mieux. À ce moment, j’ai vu que des tuiles de ces couverts tombaient également. Je cherchais à me mettre au mieux à l’abri. La voix off, m’a alors prévenu d’un torrent qui allait descendre la rue principale. Malheureusement, j’avais posé ma grosse Bible au sol lors de mon premier abri, et je ne voulais pas prendre le risque d’être emporté par les flots en essayant de la récupérer. J’ai vu les flots l’emporter et descendre le long de la rue principale.
Au réveil, je me demandais comment comprendre ce rêve. De manière positive comme si du nouveau allait emporter le traditionnel, ou de manière négative.
Ensuite, sans rapport apparent, j’ai pensé à Hollande et aux derniers présidents français, en me disant que ce pays avait les présidents qu’il méritait. Je ne comprenais pas non plus comment les Français et en particulier les chrétiens avaient pu voter pour un président incapable de fonder une famille et de la diriger. Son incapacité dans le domaine privé serait certainement encore plus manifeste dans le domaine politique. Cet homme inconstant a été incapable de se marier avec la mère de ses enfants et s’est mis à la tromper bien avant d’officialiser sa rupture. Comment penser qu’il puisse faire mieux avec toute une nation ?
Pourquoi les Français ont-ils élu un socialiste, alors qu’ils avaient sous les yeux l’échec récent et retentissant de l’Espagne ? Avec ma tournure de pensée particulière, cela m’avait frappé que ZA-patero avait remplacé AZ-nar. Cela symbolisait une inversion et un renversement total des valeurs. Si sous Aznar l’Espagne a été très affaiblie, Zapatero, en bon socialiste, a réussi à la mettre à genoux (et aussi, comme Hollande, à instaurer le mariage homosexuel). Hollande va obtenir le même résultat, mettre la France à genoux.
Mais n’oublions pas que selon les Écritures, les chrétiens sont appelés non pas à critiquer leurs autorités, mais à prier pour elles, afin de pouvoir vivre en paix (1 Tim 2:2). Cette paix ne peut que rejaillir sur le pays tout entier.
Les événements récents sont là pour réveiller le peuple de Dieu et pour l’appeler à reprendre sa fonction d’intercession. Si le mouvement actuel des veilleurs demeure fidèle dans sa vocation de prière, il peut et doit s’attendre à une intervention divine et à un rétablissement. Sinon votre pays continuera dans sa dégringolade morale, sociale et économique.

Cette destruction des choses établies et l’enlèvement des valeurs sûres est donc le sens de mon rêve.

Voilà mon rêve et mes pensées du matin, je les soumets à votre discernement.

Votre frère au service du Seigneur Jésus-Christ,

Désiré

, , , ,

2 commentaires

My prayer/Ma prière

,

Laisser un commentaire

Le réveil, à attendre ou à vivre? (traduction)

Texte repris de FaceBook

If you want to have the entire charismatic church world to accept just about everything you say, all you have to do is talk about a “coming” revival or what God is “about to do”.If, on the other hand, you want to point back to Jesus and what God has already done through Him, prepare instead to be scrutinized, ostraci

zed, and falsely accused.Religion loves to talk about what God is “about to do”.

Scripture talks a whole lot more about what God has already done through His Son.

He is seated.

He isn’t “about to move”.

He ‘moved’ 2,000 years ago.

It’s your turn.

Si vous désirez que l’ensemble du milieu charismatique accepte ce que vous dites, contentez vous de parler du “réveil qui vient” ou de ce que Dieu est “sur le point de faire”.

D’un autre côté si vous désirez vous recentrer vers Jésus et sur ce que Dieu a déjà réalisé au travers de Lui, préparez vous plutôt à être examiné de près, à être mis de côté et à être faussement accusé.

La religion aime parler de ce que Dieu est “sur le point de faire”.

L’Écriture parle beaucoup plus de ce que Dieu a déjà accompli au travers de Son Fils.Il est assis.

Il n’est pas “sur le point de se mettre en action”.

Il s’est “mis en action” il y a 2000 ans.

Maintenant c’est à votre tour.

Qu’en pensez-vous?

, ,

Laisser un commentaire

L’Église organique selon Charles Spurgeon

« Je désire que vous preniez conscience qu’ils rompaient le pain de maison en maison, et qu’ils mangeaient leur nourriture avec joie et simplicité de cœur. Ils ne pensaient pas que la religion était destinée uniquement aux dimanches, et à ce que les hommes appellent actuellement Maison de Dieu. Leurs propres maisons étaient des maisons de Dieu. Comme leurs propres repas étaient tellement mélangés et mêlés à la Cène du Seigneur, qu’aujourd’hui l’étudiant de la Bible le plus prudent ne peut pas dire quand ils cessaient de manger leur repas communautaire, et quand ils commençaient à manger la Cène du Seigneur. Ils ont transformé leurs repas en une nourriture pour l’adoration. Ils consacraient tellement chaque chose avec prière et avec louange que tout, autour d’eux, était sainteté à l’Éternel. Je désire que nos maisons soient, de cette façon, dédiées au Seigneur, afin que nous adorions Dieu tout le long du jour, et que nous faisions de nos maisons des temples pour le Dieu vivant. »
— Extrait d’un sermon de Charles H. Spurgeon sur d’Actes 2, donné le 5 avril 1874 et intitulé « Construire l’Église ».

Remerciements à Neil Cole de CMA Resources pour avoir découvert ce texte.

, ,

6 commentaires

Simplement vivre

Hier, avec ma femme, nous sommes allés chez notre fils garder nos petites-filles.

Lui et sa famille habitent dans une ancienne grange-écurie transformée en grande partie par lui-même. Même si c’est habitable, il y a encore beaucoup de choses à faire et à ranger.

En transportant du bois de feu, je me disais qu’il suffirait qu’un groupe fraternel consacre un jour ou deux à l’aider à finir sa maison, et il y aurait un progrès significatif. (Construction d’une grange en 2 jours par des Amishs)

Mais l’amour pratique chez les chrétiens est si rare que les probabilités que cela se passe sont très faibles. D’ailleurs, en dehors de sa famille, une bonne partie de ceux qui l’ont aidé ne sont pas (encore) chrétiens.

La poursuite de ma réflexion m’a ramené aux débuts de ma vie chrétienne. Je suis né à la foi dans ce que l’on a appelé les Jesus People, un mouvement de conversion parmi les hippies. Avec un deux autres amis, nous avions commencé à nous rendre chaque jour vers midi dans une église historique de notre ville pour y prier, le groupe s’est agrandi. Nous nous retrouvions souvent avant dans un parc près d’un bistrot de marginaux et hippies et nous nous rendions ensuite ensemble dans cette église. Il s’est trouvé que des gens nous y ont suivis sans que l’on y prête attention et tout à coup pendant notre prière, voilà qu’un de nos « suiveurs » se met à pleurer devant Dieu.

La seule évangélisation qui l’avait amené à Christ c’était que nous étions une bande d’amis, rien de plus. Pas de prêchi-prêcha, pas de théories, simplement notre amour fraternel et notre prière.

Malheureusement, par la suite, des églises et des mouvements sectarisants ont cherché à mettre le grappin sur notre groupe et cela a cassé beaucoup de choses

Si nous vivions simplement notre foi et notre amour mutuel, est-ce que cela ne toucherait pas beaucoup plus de gens que tous nos efforts d’évangélisation ?

En même temps, comment retrouver cette simplicité et cette fraîcheur sans que cela soit artificiel et forcé ? Avez-vous des idées ?

J’ai ensuite vécu des choses similaires à plusieurs reprises, mais cette première expérience m’a définitivement marqué et je ne supporte pas le train-train habituel des églises instituées.

, , ,

5 commentaires